Petits plaisirs Shopping

Pink Lady, la pomme qui voit la vie en rose

Depuis maintenant 2 ans, je fais partie de la Pink Lady family. Je suis allée plusieurs fois visiter leurs vergers en Vendée et j’ai pu rencontrer beaucoup de producteurs passionnés. Beaucoup de fausses idées circulent concernant les Pink Lady. Notamment le fait que la couleur n’est pas naturelle. Mais détrompez-vous ! Cette pomme est naturellement rose, sucrée et pleine de saveurs.

Pink Lady
@kimaparis

1/ La Pink Lady c’est quoi ?

La Pink Lady, tu la croises partout. C’est cette jolie pomme rose avec un petit sticker en forme de coeur. Elle est sucrée, pleine de goût et bien juteuse.

Pink Lady
@kimaparis

C’est la pomme qui veut le moins quitter son pommier ! En effet, il lui faut 7 mois pour arriver à maturité, c’est comme cela que tous ses arômes se développent. Elle pousse en Europe, avec des vergers en France, Espagne et Italie.

À l’origine, la Pink Lady est issue d’un croisement naturel entre deux pommes : la Golden Delicious et la Lady Williams. Et pouf ! En 1994 et planté le premier arbre Pink Lady, en France.

Vous trouverez cette pomme dans beaucoup de marchés et de grandes surfaces. C’est une pomme ferme, qui peut se manger directement à la main, en compote, gâteaux et autres desserts.

Pink Lady
@kimaparis

2/ Un tour dans les vergers de Vendée

J’ai réalisé deux passages aux vergers de Vendée. À deux moment différentes, le premier en avril 2019 pour découvrir mon arbre et voir la floraison. Le deuxième, pour cueillir nos jolies pommes. D’ailleurs, si ça vous intéresse, tous les ans, Pink lady propose d’adopter un arbre !

Voici donc quelque photos au mois d’avril, vous verrez, c’est splendide !

Pink Lady
@kimaparis
Pink Lady
@kimaparis
Pink Lady
@kimaparis

Le petit plus de ces vergers ? Vous pouvez vous y rendre et faire la cueillette vous même ! Soit vous achetez ce dont vous avez besoin dans leur petit magasin, soit vous allez directement chercher ce qu’il vous faut.

Maintenant, voyons voir à quoi ressemblent ces vergers en novembre :

Pink Lady
@kimaparis
Pink Lady
kimaparis

Des pommes à perte de vue ! Si ça vous tente, n’hésitez pas à contacter le verger. Leur équipe est incroyable, ils connaissent leurs arbres sur le bout de doigts et vous expliqueront en détail comment reconnaitre une Pink Lady mure et comment la cueillir.

3/ Leur engagement pour la planète

Si vous avez encore besoin d’arguments pour vous jeter sur les Pink Lady, voici les plus importants.

L’environnement

Le zéro déchet ça vous parle ? Sachez que Pink Lady le pratique ! Si la marque est obligée, comme tout le monde, de respecter un certain calibre pour être commercialisée, elle ne s’arrête pas là !

Les pommes trop petites sont commercialisées sous le nom Pinkids, une bonne alternative pour développer l’amour des fruits chez les enfants. Les autres pommes sont vendues aux industries de transformation alimentaire pour la fabrication de jus et de compote. Et enfin, toutes les pommes non consommables sont utilisées pour l’alimentation animale, le compost ou les énergies vertes.

Tout ça c’est très bien, mais si c’est pour être emballé dans du plastique…

Eh non ! Le plastique avec Pink Lady, c’est fini ! Leurs emballages sont maintenant éco-responsables. Ils sont dorénavant en carton recyclables fabriqués à partir de matières premières issues de forets gérées durablement. Le but ? Économiser plus de 660 tonnes de plastique par an !

Pink Lady
@kimaparis

Les abeilles

Bee Pink, un projet de vaste envergure ! Non contente de respecter l’environnement, et de faire tout leur possible pour limiter leur impact, Pink Lady prend également soin des abeilles.

Ils ont donc créée Bee Pink, un programme de formation destiné à tous les agriculteurs pour protéger les abeilles.

Pink Lady

L’eau

Pink Lady s’engage dans une démarche de développement durable vertueuse afin de réduire l’utilisation de l’eau.

Par exemple, Pink Lady s’engage à n’utiliser que la quantité d’eau nécessaire grâce à des sondes d’humidité pour ajuster l’arrosage des vergers. Ainsi, les pomiculteurs contrôlent son utilisation en veillant à ne fournir que la quantité d’eau nécessaire au développement de l’arbre et du fruit.

Enfin, l’irrigation goutte à goutte permet de “localiser” l’eau au plus près des racines des pommiers et d’éviter une trop forte évaporation.

Merci encore à la Pink Lady Family !

Pink Lady
@kimaparis

Vous aimerez aussi…

Pas de commentaire

Répondre

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.